Outils pour utilisateurs

Outils du site


Tel horizontal pour connexion


 

Dernier vent de la plume

Vent de la plume 6

La Plume c'est dans le vent, et réciproquement

  • vendredi 29 juillet de 20h à 21h30 à La Récréation : Le Dernier Vent d'la Plume, sixième acte
    “Une maison est un abri pour le corps comme le corps est un abri pour l'âme” Lizzie Napoli
    Le vent de la plume de juin a soufflé sur les mots de Sénèque, de Sorj Chalendon et autres mots du Canard enchaîné, moquant la ville de Revel qui s'obstine à ne pas honorer la mémoire d'Augustin Avrial en refusant de lui dédier une rue ou une place, pourtant bien méritée. André Bonnefous, Prévert et Desproges nous ont emmenés du rêve au rire et Serge Joncourt est revenu nous parler de nature humaine.
  • La poétesse polonaise Wislawa Szymborska (1923-2012), prix Nobel de littérature en 1996, nous a donné un aperçu de “Je ne sais quelles gens”. Plus normatifs sont les préceptes de Titch Nhat Hahn tandis qu'on adhère toujours avec plaisir aux citations de Dutronc, Woody Allen, Lao Tseu ou autre joyeux drille. Et nous avons failli entendre “Produit local”, un jeune rappeur de Revel, que l'on peut écouter sur toute bonne plateforme de musique.
  • C'est ainsi, quelle que soit la saison, le dernier vent d'la plume souffle chaque dernier vendredi du mois. Rappel de la règle du jeu: après 3 mn de parole, une petite vache vient interrompre l'orateur trop prolixe, histoire de maintenir l'attention au top. Retrouvons-nous ce vendredi 29 juillet de 20h à 21h30 à La Récréation pour une nouvelle édition du “Dernier Vent d'la Plume”. Contact : Marie-Laure Moinet Olivet
Vent de la plume 5

Dans le désert avec Jeanne Moinet

  • Vendredi 24 juin de 20h à 22h, à La Récréation : Le Dernier Vent d'la Plume, cinquième acte
    “Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience de celui qui l'a engendré” Albert Einstein
    De qui, de quoi résonnera le prochain rendez-vous d'la plume vendredi 24 juin, toujours à La Récréation ? Surprise surprise… Le 29 mai dernier, le vent d'la plume en pleine Ascension a réuni une quinzaine de personnes. Un record auquel ont contribué trois “soeurs de…”, porteuses d' échos de Paul Valéry, Claude Nougaro et Anna de Noailles. Les autres hôtes de La Récréation ont fait sonner les mots d'Edouard Louis (Qui a tué mon père?), de Maurice Carême (Le chat et le soleil), de La Fontaine (Les pigeons), de Gisèle Halimi, Victor Hugo, Proust, Marguerite Yourcenar, le facétieux David Thomas, les poètes Christian Bobin et Charles Juliet… Sans oublier les avertissements, un peu datés, d'un Traité de Savoir-vivre de 1891, et une magnifique chanson d'auteur-guitariste écrite pour son fils de 3 ans, à sa naissance.
    C'est ainsi, quelle que soit la saison, le dernier vent d'la plume souffle chaque dernier vendredi du mois. Rappel de la règle du jeu: après 3 mn de parole, une petite vache vient interrompre l'orateur trop prolixe, histoire de maintenir l'attention au top.
    Contact : Marie-Laure Moinet Olivet
Vent de la plume 4

Dans le désert avec Jeanne Moinet

  • Vendredi 27 mai de 20h à 21h30, à La Récréation : Le Dernier Vent d'la Plume, quatrième acte
    “Sois pareil au santal qui parfume la hache qui le blesse” Saadi, poète persan
    Pour la troisième séance du Vent d'la plume, nous étions une petite dizaine à la Récréation. En fait beaucoup plus. Car se sont invités à travers la voix de chacun(e) Pierre Rahbi, Line Papin, Guy Gilbert à nouveau, Céline Coulon, Boris Cyrulnik l'incontestable, Jean-Louis Debré avec Olympe de Gouges, qui rédigea en 1791 la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, Georges Brassens, Serge Joncour, l'insolite Gildas Pujet etc. Et toujours le QCM des citations, remporté cette fois par Spinoza, Freud, de Gaulle, Voltaire, Kant, le maréchal Joffre, Alain, Leonard de Vinci… Si vous n'enjambez pas le pont de l'Ascension, retrouvons-nous ce vendredi 27 mai de 20h à 21h30 pour la quatrième édition. C'est ainsi, quelle que soit la saison, le dernier vent d'la plume souffle chaque dernier vendredi du mois. Rappel de la règle du jeu: après 3 mn de parole, une petite vache vient interrompre l'orateur trop prolixe, histoire de maintenir l'attention au top.
    Contact : Marie-Laure Moinet Olivet

Outils de la page